Interview avec un sommelier de la bière – Alain Kaehr de Passion Bière

La bière, c’est avant tout une histoire de partage. Il y a d’abord les brasseurs, ces héros des temps modernes. Ils n’ont pas hésité à jouer aux Davids contre Goliath, dans un marché suisse encore bien cartellisé. Cependant la révolution craft ne s’arrête pas là, il y a aussi les passionnées, les fous, qui lancent un projet de partage autour de la bière artisanale. Ces « beer geeks », ou amateurs illuminés, sont de plus en plus nombreux à lancer leur projet comme hobby, comme activité accessoire ou ils en font même leur métier….

Portrait d’Alain Kaehr:

Nom, Prénom : KAEHR Alain
Site web / Projet : PASSION BIÈRE
Style de bière préférée : DDH NEIPA et IMPERIAL STOUT

Comment as-tu commencé à t’intéresser à la bière, quelle est ton histoire ?

Ayant grandi à Fribourg, j’ai été « élevé » à la Cardinal (ouais, ok, ça commence pas très bien…). Dès mon arrivée à Yverdon-les-Bains en 2002, ma chère et tendre m’a emmené à L’Intemporel Café, où le patron, Vincent, proposait des bières artisanales régionales (3Dames, BFM…) et également québécoise et bretonnes. Ce lieu existe toujours avec un joli choix de bières, d’ailleurs… Ayant goûté pour la première fois à de vraies bières, je n’ai plus lâché l’affaire. Du coup j’ai commencé à goûter beaucoup de bières, au début plutôt « faciles à boire », puis petit à petit j’en suis arrivé à boire également des choses que je n’aurais jamais pensé aimer (stout, gose…).

Quand as-tu eu le déclic pour débuter Passion Bière ?

Etant actif depuis des années dans le monde de la bière artisanale, j’ai décidé, en 2017, de changer d’orientation professionnelle, passant de typographe à sommelier suisse de la bière (diplôme obtenu en 2018). Je publiais des chroniques et critiques de bières ainsi que des petits reportages sur les brasseries (que je visitais) et je me suis dit qu’une page Facebook et la réorientation de ma page Instagram serait sympa. Et voilà comment je fais mes petits tests de dégustation, reportages, etc… depuis quelques années plus sérieusement.

Quel est le concept de Passion Bière , que cherches-tu à accomplir ?

Mon but est extrêmement simple : convertir les gens à la bière artisanale. Leur faire comprendre que le monde entier est une source de découverte. Bien sûr je cherche d’abord à donner un coup de pouce aux brasseries suisses, à promouvoir leurs produits et éventuellement, si on me le demande, à les aider dans le processus de création. J’achète beaucoup de bières étrangères également, dans les magasins spécialisés tels que La Cave à Bières à Yverdon ou le PiBar et La Mise en Bières à Lausanne. J’organise pas mal de dégustations pour des privés ou des entreprises, des soirées « accords mets/bières », des événements autour de la bière, je visite les brasseurs. Ce dernier point est très important, car pour moi une bière est d’abord liée au brasseur. Donc la personnalité du patron est extrêmement importante !

Peux-tu nous conseiller une brasserie et une bière suisse parmi tes derniers coups de cœur ?

Les brasseries intéressantes sont celles qui se développent, qui cherchent à s’améliorer et qui font des bières qu’ils savent faire. Trop de brasseries se lancent dans des recettes qu’elles ne maîtrisent pas suffisamment et c’est là qu’est le problème. J’aime par exemple les déclinaisons d’IPA de chez Broken City (ils savent ce qu’ils font), les bières des 3Dames, de White Frontier, la BFM (précurseur), Cayon (un génie), BadFish (les jeunes qui n’arrêtent pas de monter), Virage… Il y a trop de brasseries que j’aime pour les énumérer ! Ce qui est intéressant c’est d’aller les voir et de goûter ce qu’ils font. Vous verrez, ils sont très ouverts et vous découvrirez de petites pépites !

Un mot pour la fin ?

Buvez moins mais buvez bien. C’est bateau comme phrase mais c’est tellement vrai…

N’hésitez pas à contacter Alain pour vos projets liés à la bière: kaehralain@bluewin.ch

La brasserie du mois
White Frontier

White Frontier

En savoir plus